Le métier de plâtrier consiste à appliquer du plâtre sur les diverses composantes de la maison qui ont besoin d’une retouche. Pour ce faire, des compétences spéciales sont requises ainsi que des outils et des matériaux qui ne se trouvent que dans certains  magasins connus par l’artisan.

Les principales attributions du plâtrier

Le plâtrier a pour rôle de redresser les imperfections survenues après la construction d’une maison. Ces corrections sont surtout effectuées au niveau des murs ou des cloisons qui ont tendance à ne pas être parfaitement droits ou qui présentent des fissures. Ces imperfections gâchent l’esthétique de la demeure.

Pour commencer, le plâtrier doit avoir en sa disposition, certains outils comme la taloche, la truelle, l’équerre, le crayon, divers enduits et parfois même des échafaudages en fonction de la hauteur où se trouve la faille à colmater et bien évidemment de plâtre. Il va ensuite repérer les endroits qui ne sont pas parfaitement droits ou abîmés en vue de faire un inventaire, du temps que ça va prendre ainsi que de la quantité d’enduit nécessaire à la rénovation. Il peut prendre la décision de travailler seul ou en équipe selon l’ampleur de la tâche à effectuer et le lieu de travail.

Après étude de la situation, il peut commencer son travail proprement dit. Il commence par enduire les éléments ayant des imperfections, puis il applique le plâtre à l’aide de la truelle, sur toute la surface qu’il devra lisser pour obtenir un résultat impeccable. Pour cela, des repères sont nécessaires. Ils doivent être tracés au sol à l’aide d’une équerre par rapport au mur pour s’assurer qu’il est parfaitement droit.

En plus de la réalisation des enduits, le plâtrier est aussi appelé à installer des cloisons et des faux plafonds. Il intervient dans l’isolation des pièces et aide à la réalisation de la décoration. Dans cette activité, il est appelé à effectuer des activités de montage avec la mise en place de l’armature pour les cloisons, l’encollage des différents matériaux et équipements nécessaires. Il est aussi responsable de la mise en place des éléments décoratifs comme les moulures, les corniches, afin d’optimiser l’esthétique du mur, du plafond ou de la cloison.

La formation et les aptitudes d’un plâtrier professionnel

Comme tout autre métier, le métier de plâtrier demande des aptitudes spécifiques comme la capacité de lecture de plans, le sens de la précision, etc. Le plâtrier est aussi exposé à des risques professionnels comme l’exposition aux poussières de plâtre, le travail en hauteur, etc. Il est donc nécessaire qu’il maîtrise certaines normes de sécurités, qui sont requises dans l’exercice du métier.

De nombreux plâtriers professionnels ont pu accéder au métier avec des expériences dans le domaine. Cependant, il existe des formations diplômantes permettant d’améliorer les chances d’accéder au métier de plâtrier et exceller dans le domaine. Il y a alors le Certificat d’aptitude professionnelle avec une spécialisation plâtrier-plaquiste, le Brevet d’études professionnelles avec une spécialisation plâtrier-peintre, le Brevet de technicien professionnel en aménagement et finition, etc.

Le métier de plâtrier est susceptible de conduire à d’autre spécialisation dans le domaine de la construction. Le plâtrier peut exercer la fonction de décorateur, de spécialiste de l’isolation, etc.