Le maçon ravaleur est un technicien spécialiste en bâtiment. C’est lui qui s’occupe de l’une des tâches les plus essentielles pour qu’une maison en soit vraiment une. Il construit les murs, les cloisons ou les façades tant pour le compte d’une maison individuelle que pour les immeubles ou les différents types de bâtiment. Le maçon ravaleur aura à assembler des matériaux comme les briques, les parpaings, les pierres ou des matériaux composites à l’aide de mortier, de ciment de plâtre ou de résine.

Les conditions de travail d’un maçon ravaleur

Le maçon ravaleur est appelé pour réaliser une nouvelle construction ou une réhabilitation. Le maçon ravaleur travaille dans diverses conditions et circonstances. Selon l’ampleur des tâches à réaliser, il travaille seul ou avec une équipe. Le travail à effectuer peut se faire dans des locaux donc à l’abri, mais il est aussi possible qu’il travaille en plein air.

Puisque le maçon ravaleur ne va pas rester au sol, il faut qu’il respecte les règles de sécurité afin de garantir son assurance. La vérification de l’échafaudage, le port d’un casque, de chaussures de sécurité et de gants font partie de ces règles.

Bien qu’il s’occupe généralement des murs, des cloisons et des façades, le maçon ravaleur maîtrise aussi la préparation des fondations. En outre, il peut réaliser des tâches comme le coulage de dalles et la pose du plancher. En quelques mots, le maçon ravaleur travaille sur l’implantation des divers éléments porteurs et de l’armature de la construction. Les techniques de fixation collée et les techniques de fixation mécanique doivent donc être maîtrisées par le maçon ravaleur.

Avec le développement des différentes techniques de construction, il doit savoir assembler et monter les éléments préfabriqués et les produits en kit. Pour s’y prendre, la lecture de plans et la prise d’aplomb et de niveau doivent faire partie des compétences du maçon ravaleur.

Les formations et aptitudes d’un maçon ravaleur

Avec la polyvalence que demande le métier de maçon ravaleur, l’artisan doit avoir obtenu des diplômes spécialisés. En plus des formations effectuées, il doit disposer des compétences spécifiques comme la capacité de travailler en équipe, l’adaptation à des conditions de travail rudes (travail en hauteur, port de lourdes charges, conduction d’engin, etc.).

Il existe plusieurs diplômes qui permettent d’accéder au métier de maçon ravaleur, comme le Certificat d’aptitude professionnelle en étanchéité du BTP, le Brevet professionnel en enveloppe de bâtiment, etc.

Avec des formations sur le tas et quelques années d’expérience, le maçon ravaleur peut aspirer à accéder à d’autres métiers comme le façadier, le peintre ravaleur, le façadier ravaleur, le ravaleur-projeteur, etc.