Le métier du carreleur s’étend de la finition des constructions neuves jusqu’à la réhabilitation de bâtiments déjà existants. Bref, il peut intervenir sur n’importe quel type de construction, en l’occurrence, les habitations individuelles ou collectives, les écoles, gymnases, usines, bâtiments publics, etc.

Description du métier de carreleur

Le carreleur participe à la finition des constructions neuves et intervient lors de la phase de seconde œuvre. Sa mission est de revêtir les murs, les façades, les sols, les plans de travail, etc., afin de donner à la nouvelle bâtisse un aspect présentable, il est aussi appelé à protéger la maison contre les agressions de l’environnement et l’usure.

Il peut être un ouvrier ou un artisan. Son travail passe de la simple pose de carreaux à la conception d’œuvres d’art singulières. Il manie toutes sortes de revêtements compacts : marbre, ardoise, granit, porcelaine, faïence, céramique, etc. et se déplace de chantier en chantier pour effectuer son travail.

À la requête d’un client, il établit un devis avant de se procurer tous les matériels nécessaires à l’intervention : ciment, carreaux, colle, sable, etc.

Une fois prêt sur le plan matériel, il prépare la surface de pose : il prend les mesures nécessaires, trace les repères qui garantissent un bon alignement des carreaux et recouvre le mur ou le sol d’une chape de ciment tout en veillant à ce que leurs surfaces soient bien planes. À l’aide de colles ou de mortiers, il fixe les carreaux sur la chape fraîchement préparée, puis à la fin il applique les joints.

Accès au métier de carreleur

Les recruteurs recherchent souvent un professionnel qualifié, autonome, avec des compétences techniques. Ce dernier doit savoir entretenir de bonnes relations avec ses collaborateurs et ses clients.

Il doit savoir lire les dessins et les interpréter afin de les reproduire. Un goût pour la décoration est dans ce cas indispensable. Il doit aussi posséder une large connaissance sur les matériaux pour pouvoir aider le client dans son choix.

Les postures inconfortables sont fréquentes lors de la pose des revêtements (aux sols ou aux murs). Les interventions en hauteur sont aussi inévitables pour décorer les façades. Une bonne condition physique et une capacité à travailler en hauteur sont donc essentielles pour faire ce travail.

On peut accéder à ce métier avec un Certificat d’aptitude professionnelle avec une spécialisation carreleur-mosaïste. Toutefois, si on espère évoluer professionnellement, il faut poursuivre la formation pour obtenir un Brevet professionnel de carrelage-mosaïque. Autre possibilité : l’obtention d’un Bac professionnel en aménagement et finition.

Il est possible pour un carreleur de se convertir vers les autres métiers du secteur bâtiment à condition de posséder les formations requises (plombier, peintre, etc.).